Qu'est-ce que la VAE ?

Un droit individuel .

La loi de modernisation sociale et ses décrets d'application posent le principe général d'un droit individuel à la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE).

Inscrit dans le code du travail, ce droit individuel consiste à faire reconnaître officiellement, par une autorité compétente, les connaissances et les compétences que chaque personne engagée dans la vie active a pu acquérir par son expérience, notamment dans son activité professionnelle, salariée ou non, en vue de l'acquisition d'une certification professionnelle.

« toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l'acquisition d'un diplôme, d'un titre à finalité professionnelle ou d'un certificat de qualification (.) enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles. » (art.L900-1 du code du travail)

Un acte officiel de certification .

La Validation des Acquis de l'Expérience constitue une voie d'acquisition d'une certification au même titre que les voies scolaire et universitaire, l'apprentissage et la formation professionnelle continue.

« les diplômes et les titres à finalité professionnelle sont obtenus par les voies scolaires et universitaires, par l'apprentissage, par la formation professionnelle continue ou, en tout ou partie, par la validation des acquis de l'expérience. La validation des acquis produit les mêmes effets que les autres modes de contrôle des connaissances et aptitudes. » (art L.335-5.1 al.1 et 2 du code de l'éducation).

- Une procédure réglementée.

La VAE représente enfin une procédure de vérification, d'évaluation et d'attestation par une autorité indépendante et incontestable des acquis dont fait état le candidat. Le jury se prononce à partir d'un dossier établi par le candidat et éventuellement à l'issue d'un entretien et/ou d'une mise en situation, en référence aux compétences, aptitudes et connaissances exigées pour la délivrance du titre visé.

« Le jury peut attribuer la totalité du diplôme ou du titre. » (art.134 de la Loi de modernisation sociale n°2002-73 du 17 janvier 2002)


Qui est concerné ?

Toute personne engagée dans la vie active, justifiant d'au moins trois années d'activités en rapport avec la certification visée1, est susceptible d'engager une démarche de VAE, sans autre condition d'âge, de nationalité, de statut ni de niveau de formation.

La VAE est ainsi ouverte aux salariés, agents publics et militaires, aux non salariés, aux demandeurs d'emploi indemnisés ou non, aux bénévoles ayant une expérience associative ou syndicale et de manière générale à toute personne qui, avec ou sans qualification reconnue, souhaite en acquérir une, la compléter ou l'adapter.

Les raisons de s'engager dans cette démarche sont multiples et variables d'une personne à l'autre. La VAE peut-être un moyen de répondre notamment aux préoccupations suivantes :

- souhaiter que son expérience et ses compétences soient reconnues ;
- vouloir évoluer dans son emploi ;
- se préparer à une reconversion professionnelle ;
- souhaiter raccourcir, voire éviter, un parcours de formation redondant en tout ou partie avec son expérience et ses compétences ;
- se présenter à un concours qui exige la possession d'un diplôme ;
- envisager une reprise d'étude à un niveau supérieur.

Quelles sont les étapes d'une démarche VAE ?



Contact

Email : vae@ecoledesfourriers.fr